16,00 € quantité de Le Ballet des retardataires Ajouter au panier

Sortie : 11 septembre 2019
160 pages
N° ISBN : 978-2-36956-082-1


16,00 

Le Ballet des retardataires

Tokyo, tambours et tremblements

Le Ballet des retardataires est le témoignage unique d’une des rares Européennes à avoir pénétré le monde ultra fermé et traditionnel du taïko au Japon, et la première à avoir séjourné dans l’école la plus secrète de Tokyo.

Jeune Française n’ayant jamais voyagé, elle arrive pleine de naïveté dans un monde aux règles incompréhensibles, à la discipline quasi militaire et où personne ne parle anglais. Aux entraînements succèdent incompréhension chronique, fatigue extrême, typhons, tremblements de terre et fantômes.

Dans ce roman initiatique, l’héroïne nous fait découvrir une facette méconnue du Japon travers cet art du tambour japonais traditionnel. Elle emmène aussi le lecteur vers cette frontière flottante où la réalité et le rêve se chevauchent.

Le récit progresse au rythme des journées sans fin de l’apprentie, teinté d’une étrange poésie et d’un humour truculent. Le livre devient alors une sorte de partition, hommage au taïko si méconnu en Europe. Le Ballet des retardataires ne se lit pas, il se déguste comme un bonbon succulent, coloré et piquant.

Critiques

« l’auteur avait fait évoluer son rythme au fur et à mesure du récit, comme au son du taïko qui s’accélère et gronde au fond de son être. Elle a également métaphoriquement mêlé l’art martial de cette pratique avec son combat d’apprentissage de l’instrument mais aussi des Japonais et de leurs coutumes. » Angeline, Librairie Les Nouveautés

« une facette culturelle méconnue du pays du soleil levant. » Livres Hebdo

« Loin des ébahissements convenus sur le raffinement nippon, Le Ballet des retardataires cache sous son titre poétique une charge assez irrésistible contre la minutie et le culte de l’obéissance… Un joli roman d’apprentissage. » Yaël Hirsch, Toute La Culture

« Un beau roman autobiographique sur les traditions et la discipline japonaises. » Lu.et.adoré

« on peut presque ressentir les vibrations des taïkos » Lyvres.fr

« Un coup de cœur. » Violaine Gréant, Le Carnet et les Instants

« Un récit enlevé qu’on dévore. » Librairie La Géosphère, Montpellier

« on dévore avec un plaisir intense ce roman initiatique plein d’humour et de poésie. » Librairie 47 degrés Nord

« Ne vous fiez pas à cette couverture toute douce, ce livre est riche en sensations et en émotions. » Librairie l’Instant

« premier roman addictif (…) Une délicieuse parenthèse musicale et dépaysante. » Do it in Paris

« Un premier roman percutant, dépaysant, élégant, aussi court que puissant, qui s’imprime en soi par ricochets. » Nathalie Gendreau, PrestaPlume