19,00 € Quantité Acheter

Sortie : 20 octobre 2009
232 pages
N° ISBN : 9788876380860.
Traduit de l’anglais (Iran) par Olivier Colette


19,00 

Tirdad Zolghadr

Tirdad Zolghadr est né en 1973. Il a passé son enfance à Téhéran puis a grandi entre de nombreuses villes européennes et africaines. Il est commissaire d’exposition et critique free-lance dans l’art contemporain, a publié de nombreux articles dans la revue « Frieze ». Il est également réalisateur ; son dernier film, Tropical Modernism, traite de l’histoire de la gauche iranienne et a été présenté dans de nombreux festivals à travers le monde. C’est l’un des premiers auteurs iraniens d’expression anglaise.

 

Softcore

Un jeune, ambitieux, opportuniste et cosmopolite commissaire d’exposition iranien revient à Téhéran pour rouvrir la Promessa, un bar à cocktails mythique des années 1970, et le transformer en un lieu d’exposition mêlant mode, art contemporain, soirées interlopes et stars du show business et de la communication.

Dans les méandres d’un Téhéran ultra moderne et ultra conservateur à la fois, un maelström incontrôlable s’emballe, où grands manitous de l’art contemporain, mollahs enturbannés, gouvernements étrangers, organisations terroristes, socialites internationaux et même stars du rock n’ roll jouent chacun leur propre partition... sur des rythmes différents.

Critiques

« Drôle, cynique et subtil, Softcore est l’antidote idéal aux clichés habituels sur l’Iran contemporain. Comme une incarnation postmoderne de la Vienne de Musil, le Téhéran de Zolghadr est un carrefour international où se croisent influences culturelles multiples, carriérisme, prétentions intellectuelles et absurdités métaphysiques de tous ordres. » Tom McCarthy

« Le roman le plus étonnant que j’ai lu depuis des années. » Andreï Kourkov

« A l’évidence, Zolghadr a du talent. » Jean-Claude Perrier-Livres-hebdo

“Tirdad Zolghadr manie l’ironie et la prise de conscience politique sans jamais s’appesantir. Panaché d’influences culturelles multiples. Pour qui aime le mélange de préoccupations politiques et d’aventures humaines.” Nadine Monfils – L’Express Le Vif – Focus