29,00 € Quantité Ajouter au panier

Sortie : 21 novembre 2018
128 pages
N° ISBN : 978-2-36956-072-2


29,00 

Sophie Le Berre

Née à Paris, Sophie Le Berre commence la photo à New York où elle s’installe au début des années 1990. La lumière, l’architecture et la mixité de cette ville inspirent aussitôt cette cinéphile passionnée. De retour à Paris, elle devient styliste photo, travaille avec des photographes de renommée internationale tels que Jean-Paul Goude, Jean-Baptiste Mondino, Ellen Von Unwerth pour des campagnes publicitaires et des éditoriaux. Quelques années plus tard, elle arrête le stylisme pour se consacrer exclusivement à la photo.

Son univers élégant, graphique, sensible, a séduit les marques et les magazines les plus prestigieux.

Personal Tattoo est sa première monographie.

Personal Tattoo

Avec la collaboration de Personal Tattoo

  • Avec la contribution de : Sophie Le Berre
  • Photographies de Sophie Le Berre

Personal Tattoo est une déambulation fascinante dans l’univers du tatouage, pratique à la fois tendance et réprouvée, aux adeptes aussi ordinaires qu’insolites.

Laissant de côté l’effet de mode, Sophie Le Berre plonge en apnée dans ces peintures cutanées, dans ces âmes tatouées à même les corps.

Si les tatouages sont comme des livres ouverts, Sophie Le Berre a voulu en connaître les écrivains. Elle s’attache donc aussi aux parcours des artistes tatoueurs. Des génies charismatiques tels que Pietro Sedda, Teresa Sharpe, Morg Armeni ou encore Violette Chabanon livrent avec une belle générosité l’expérience et la passion qu’ils conjuguent avec une créativité reconnue dans le monde entier.

Le tatouage est un art vivant, éloquent et mystérieux. Tantôt recouvrant le corps, tantôt dissimulé sous des vêtements, il semble veiller sur son porteur. Ce sont ces anges gardiens que Sophie Le Berre veut nous présenter, à travers un ouvrage qui est la quintessence de sept années de rencontres.

Qu’on soit tatoueur ou tatoué, photographe ou modèle, cette écriture de l’intime dépeint des personnalités attachantes. Les tatoués ont bravé la douleur comme un rite de passage, et nous font partager ce qu’ils ont de plus précieux. Au fil des pages, même les plus profanes finissent par se reconnaître en eux.

Critiques