23,00 € Quantité Acheter

Sortie : 15 octobre 2010
528 pages
N° ISBN : 978-2916355467
Traduit de l’anglais (Écosse) par Marianne Groves


23,00 

Martin Millar

Martin Millar est né à Glasgow, en Ecosse, et vit à Londres. Ses romans sont traduits dans le monde entier. Sous le pseudonyme de Martin Scott, il est  aussi l’auteur de la série de science-fiction Thraxas, qui a remporté en 2000 le World Fantasy Award dans la catégorie « roman ». Neil Gaiman, qui compte parmi ses plus grands admirateurs, l’a comparé à « un Kurt Vonnegut qui aurait eu les pires fréquentations du monde ». Après Les petites fées de New York et les deux tomes de la série Kalix, La Déesse des marguerites et des boutons d’or est le quatrième roman de Martin Millar publié aux éditions Intervalles.

Kalix, la loup-garou solitaire

Kalix a fui l’Écosse et se terre dans les faubourgs de Londres car elle est poursuivie pour avoir attaqué son père, le chef du clan Mac Rinnalch, le clan de loups-garous le plus puissant d’Écosse. Dans sa fuite, Kalix ne peut guère compter sur les autres membres de sa famille qui se déchirent à l’aube d’une sanglante bataille de succession.

Entre un frère aîné qui la verrait bien morte, une sœur styliste obnubilée par les caprices de sa principale cliente - une reine des fées particulièrement déjantée - un autre frère secrètement transformiste et des cousines pop stars sur le déclin alcoolisées en permanence, Kalix ne peut compter pour se défendre que sur ses forces, supérieures à celles des autres loups-garous, et sur les tubes des Runaways, qu’elle écoute en boucle à plein volume.

Pour se jouer des tueurs lancés à sa poursuite et des balles en argent qui fusent autour d’elle, Kalix reçoit l’aide d’alliés aussi originaux qu’inespérés sous les traits d’un couple d’étudiants désargentés.

Elle, Lune, brillante et dynamique, lui, Daniel, mou et velléitaire, touchés par la détresse de la jeune Kalix, vont la prendre sous leur aile... et devoir affronter un monde dont ils n’auraient jamais soupçonné l’existence.

Tout comme dans Les petites fées de New-York, Martin Millar sait donner cette touche de sincérité à ses personnages qui les rend proches et réels.

Critiques

« Cela fait 20 ans que je suis fan de son œuvre. » Neil Gaiman

« Martin Millar signe une fois de plus un excellent roman, un roman surprenant qu’on a du mal à lâcher avant d’avoir atteint la fin… dont je n’ai fait qu’une bouchée ! » Laure,autrecotedumiroir.net

« Je recommande très vivement ce bouquin là. Martin Millar, l’un des trois grands noms de l’imaginaire du Royaume-Uni avec Gaiman et Graham Joyce. » Julien,Originalplatypus.com

« Un rythme vif et soutenu. Une irrévérencieuse, bien plaisante et nécessaire bouffée d’air frais dans le monde de la fantasy urbaine. Un livre qui dépasse amplement ses prétentions. » Eldritch, Librairiecritic-Rennes

« Kalix, la loup-garou solitaire est tout simplement excellent, complètement délirant, c’est du bonheur. » Raven, Plume libre

« Avec beaucoup de brio et un humour décapant, Martin Millar reprend à contre pied tous les codes de la bit-lit, s’amusant, sans aucune lourdeur, avec le genre. Kalix la loup-garou solitaire est une comédie urbaine désopilante, loufoque, qui confirme tout le talent de Martin Millar que nous avions déjà pressenti avec Les petites fées de New York. Vivement le tome 2 ! » Enora, Onirik

« Martin Millar s’amuse à revisiter un mythe très connu et en propose une version drôle et underground. Certaines scènes sont absolument désopilantes et Martin Millar manie très bien le second degré. » Laurence, Biblioblog