Couverture_Un_grand_serviteur_Dimitris_Sotakis18,00 € quantité de Un grand serviteur — OU — Ajouter au panier

Sortie : 18 février 2022
224 pages
N° ISBN : 978-2-36956-309-9
Grec


18,00 

Dimitris Sotakis

Dimitris Sotakis est né à Athènes en 1973. Il a étudié la musicologie à Londres et a publié son premier livre en 1997. Son œuvre a reçu de nombreux prix et ses livres connaissent un succès croissant en Grèce et plus largement en Europe. Après L’argent a été viré sur votre compte  (prix Athènes de Littérature, 2010), puis Comment devenir propriétaire d’un supermarché sur une île déserte, Une famille presque parfaite est le troisième roman de Dimitris Sotakis publié aux éditions Intervalles.

Un grand serviteur

Traduit du grec par Françoise Bienfait

Un homme d’affaires prospère embauche un assistant pour mettre de l’ordre dans son existence chaotique. Perclus de phobies et grisé par l’exercice de son pouvoir, il se laisse aller à déléguer progressivement des pans entiers de son quotidien à ce zélé serviteur. Tandis qu’un chassé-croisé identitaire se met en place, une chute vertigineuse devient peu à peu inéluctable.
     Avec Un grand serviteur, Dimitris Sotakis signe un nouveau roman de l’absurde sur un drôle de Cyrano résigné à l’ère des réseaux sociaux.

Critiques

« Très bien traduit… Un thriller domestique où le danger vient de l’intérieur à la Daphné du Maurier… Un roman formidable ! » Barbara Lambert, RCJ

« Dimitris Sotakis donne à voir, avec une envoûtante maestria, la chute consentie d’un narrateur » Antoine, Corman, Revue Etudes

« Un chef-d’œuvre » Maria Albanidou

« Une tragédie hilarante » Lina Pantaleon

« texte étonnant » Nikola Delescluse, émission Paludes

« Une  écriture sobre et efficace » Nathalie Gendreau, Prestaplume

« Avec une fluidité renversante, Dimitri Sotakis révèle dans la noyade psychique de son narrateur l’absurdité de la quête de liberté sur les terres de Platon, à l’ère de la crise financière, des sites de rencontres et de la dépression. Une quête qui prend l’allure d’un labyrinthe aussi moderne qu’antique. » Elias Abderraziq, Le Courrier

« lire Dimitris Sotakis, c’est à chaque fois être surpris et dérangé… et aller de surprise en surprise. Et que pourrait-on demander de plus à la littérature ? » Lyvres.fr