14,00 € quantité de Tous nos corps Ajouter au panier

Sortie : 20 novembre 2020
152 pages
N° ISBN : 978-2-36956-096-8
Bulgare


14,00 

Guéorgui Gospodinov

Guéorgui Gospodinov est l’un des auteurs phares de la jeune génération des écrivains bulgares. Son premier roman, Un roman naturel, traduit en plus de vingt langues, a renouvelé profondément la prose bulgare, redonné goût aux lecteurs de lire des œuvres bulgares et fait du roman le genre dominant dans la littérature bulgare du XXIe siècle en lieu et place de la poésie. La plupart de ses œuvres ont connu un immense succès en Bulgarie. Il a reçu plusieurs prix nationaux et est, à ce jour, l’écrivain bulgare contemporain le plus lu dans son pays et le plus traduit. Il est aussi l’auteur de nouvelles et d’essais, poète, dramaturge et critique littéraire. Physique de la mélancolie, son second roman, a fait partie des quatre finalistes du Prix Strega en 2014 et a reçu le Prix Jan Michalski de littérature 2016.

Tous nos corps

Traduit du bulgare par Marie Vrinat-Nikolov

« Il y a quelque chose de dramatique et en même temps de tranquillisant dans les histoires courtes, du fait de leur synchronisation avec la brièveté des corps. Elles s’arrêtent de manière inattendue, elles peuvent être drôles et absurdes, brusques et manquant d’assurance, personnelles et distanciées à la fois. »

 

Guéorgui Gospodinov est un poète, romancier et dramaturge bulgare né en 1968. Son premier roman, Un roman naturel, est traduit dans plus de 20 langues. Physique de la mélancolie, son deuxième roman, remporte de nombreux prix internationaux dont le prix Jan Michalski de littérature en 2016. Pour Alberto Manguel, Gospodinov est tout simplement « l’un des plus importants écrivains européens de notre époque ».

Critiques

« L’écriture de Gospodinov peut être rapprochée de celle d’Italo Calvino, de Jorge Luis Borges ou de Gabriel García Márquez. » The Calvert Journal

« Les mots du romancier, merveilleusement traduits par Marie Vrinat-Nikolov, nous régalent de métaphores nouvelles et originales. » Bar à BD

« Des textes courts, on peut en lire ailleurs, bien sûr. Internet en recèle quelques-uns, et notamment ceux d’Éric Chevillard, dans son blog quotidien L’autofictif. Ou encore chez Borges. Mais chacun a sa musique propre et celle  de Guéorgui Gospodinov entre dans votre corps et devient un peu de votre vie. » blog main tenant

« Les histoires de Guéorgui Gospodinov sont drôles, ubuesques, fantaisistes, tendres, oniriques, poétiques, réalistes, surréalistes, décalées, à chute souvent, sans chute parfois, il y a en elles un détail ou leur fond qui est à retenir, qui interroge ou simplement qui plaît. » Lyvres.fr