Couverture_La_Vie_Suspendue_Baptiste_Ledan18,00 € quantité de La Vie suspendue — OU — Ajouter au panier

Sortie : 18 février 2022
252 pages
N° ISBN : 978-2-36956-311-2
français


18,00 

Baptiste Ledan

Baptiste Ledan est né à Rennes en 1986 et vit à Pantin. Il a travaillé en politique, dans l’enseignement supérieur et en administration publique.Il est lauréat du prix du jeune écrivain en 2003 pour sa nouvelle « Le Cahier » et en 2011 pour « L’Eldorado », ainsi que du prix Don Quichotte de la nouvelle de la ville de Rueil-Malmaison en 2015. 

La Vie suspendue est son premier roman.

La Vie suspendue

Premier roman

Après la disparition de sa famille, Tomas Fischer part se réfugier dans une ville isolée et lointaine. Il entame une nouvelle vie, clandestine, dans les marges de cette cité où son statut interlope lui permet de rendre bien des services. Mais Lasciate n’est pas une ville comme les autres : un secret inouï distingue ses citoyens du commun des mortels. 

En imaginant une ville utopique où pourtant les débats ne sont pas moins passionnés que dans nos cités imparfaites, Baptiste Ledan compose avec mordant une fable borgésienne sur l’impermanence.

Critiques

« Un roman fabuleux. » Lyvres.fr

« Plus qu’un roman, pas tout à fait un conte philosophique, Baptiste Ledan nous donne à lire un grand livre qui montre que l’intelligence n’est pas étrangère à l’émotion… On adore. » Librairie Au Saut du Livre, Joigny

« Ai passé une partie de la nuit avec Baptiste Ledan. C’était bien, vraiment bien. » Clémence Pouletty

« une jolie fable satirique et philosophique à l’humour léger… L’auteur nous ravit, outre par la richesse de son imagination, par la finesse et la malice de ses observations… La Vie suspendue… est aussi un bel hommage rendu à la littérature par un écrivain lecteur. » Emmanuelle Caminade, L’Or des livres

« C’est très plaisant. C’est dû à l’écriture serrée, précise, percutante, sans affect, tantôt facétieuse, tantôt cynique. Au sens critique, et surtout à l’humour noir grinçant, mordant, caressant même, mais à rebrousse-poil. Rien n’est gratuit, jusqu’au découpage des chapitres courts aux titres d’ouvrages célèbres. Il y a des allusions à L’Étranger d’Albert Camus, Les Villes invisibles d’Italo Calvino, La Métamorphose de Franz Kafka, de Tristes Tropiques de Claude Lévi-Strauss… Chacun ayant, bien entendu, un lien de sens, avec le contenu. Ainsi, la forme et le fond forment un tout indivisible aux répercussions intérieures insoupçonnées. On aime et on en redemande. » Nathalie Gendreau, Prestaplume

« C’est aussi un hymne à la diversité, au désordre pittoresque, à tout ce qui éveille les sens et donne une saveur à notre passage éphémère dans ce monde. » Blog de Kitty la Mouette

« surprenant et très réussi premier roman » Bouquinator

« Un roman passionnant. » Hélène Périvier, France Culture